mercredi 2 avril 2014

Continental Circus

Sans doute attiré par les rarissimes affiches originales des films cultes qui trônent en déco au garage, notre ami Bernard Fau est passé au bouclard avec son équipe pour tourner quelque séquences de son nouveau et bien avancé grand projet : le film "Il était une fois le Continental Circus".
 Bernard avec son intervieuwer non moins prestigieux et sympa ; Michel Turco  de moto journal, de Gp racing, de ... On ne compte plus les publications qu'il a abreuvé en 29 années de couverture des GP.
 Discrets, efficaces et subtilement rigolards, les caméramans de Bernard qui mériteraient plus d'être sur le devant de la scène.
 Matinée hyper sympa et malgré nos trognes, pas du tout nostalgique.
 
Pour ceux qui ne connaitraient pas encore le projet de Bernard, qui nécessite encore du soutien, allez sur le superbe site : http://www.bernardfau.com/web/ pour découvrir le teasing, les contributions possibles, les contreparties, bref tout ce qu'il faut savoir sur cette noble ambition qui sera sans doute bientôt reconnue d'utilité publique et devrait sans peine obtenir la garantie du gouvernement

mercredi 12 mars 2014

Comment je me suis déniaisé au pays de la glace et du ricin

A ma grande honte, je dois avouer que je n'avais jamais vu, en vrai, de courses d'Ice Race. Bien sur je savais que ça existait, j'en avais lu des comptes rendus, vu des photos et j'ai même récemment acheté une moto d'ice race avec les clous et tout et tout, mais en vrai de vrai je n'y étais jamais allé et je sentais bien que c'était un manque dans ma culture moto.
C'est mon pote Pascal Tomek de MOTUL qui m' a fourni l'occasion de combler ce vide en me pressant pour venir avec lui voir la manche hollandaise du championnat du monde des "Ice Race Gladiators".
Autant vous le dire tout de suite, c'est absolument sensationnel !!! C'est aussi hallucinant que sur les photos, sauf qu'en plus la fureur des pilotes (Gladiators, le nom est vraiment bien trouvé) est sublimée par le son rauque et  envoutant des monos Jawa et l'odeur du ricin.
Ce qu'il y a de génial en prime, c'est que tout ce petit monde reste incroyablement abordable, rien à voir avec le Moto GP ou le WSBK voire un championnat national. Le camion du champion du monde ou des tops, qui viennent quand même de Russie, c'est des sprinters tout bêtes, même pas rallongés, un rien crades.
Le matos et les mecs sont génialement accessibles ;
 Là c'est quand même le matos du champion du monde. Ailleurs pas de camion atelier, pas de tenues corporate, juste de bonnes vielles caisses à glingues et un joyeux désordre. Juste un infinitésimal regret, pas non plus d'umbrella girl ensorcelante.
A la veille d'une double manche de championnat du monde tout de même, on a papoté un moment avec le Marquez de la discipline, une jeune russe qui sera au mini vice champion du monde cette année. Un champion bardé d'écussons (!) aussi timide et emprunté dans le civil que sévèrement burné (et couturé) sur la glace !
Bref ce fut un WE génial, comme je les aime avec des potes, des motos extraordinaires, des rencontres, des gens gentils. Un vrai WE rafraichissant, au propre (ça se passe quand même dans un congélateur grand comme un stade) comme au figuré.
Et comme le dit mon pote Pascal; dire que pendant ce temps là nos mômes nous prennent des adultes !

lundi 24 février 2014

Création pure

Dans le cadre du fignolage pratico/esthétique de la décoration du Bouclard, un jeune artiste designer de mobilier contemporain  dont la réputation dépasse allègrement le nord-est du sud-ouest de la porte d'Orléans, est venu nous concocter une de ses créations où la grâce le dispute au fonctionnel.
 Orgues de Staline ? Non, la matière quasi brute qui trainait dans le parc à ferraille.
 L'artiste au travail. Ne vous fiez pas à son air ahuri, tout est bel et bien pensé, maîtrisé.
 Le bidule aussi arachnéen que gracieux en cours de réalisation.
Comme toutes les œuvres, c'est une fois finie que l'on prend conscience de l'ampleur de la chose. Outre l'esthétique soignée, vous apprécierez le design travaillé qui combine deux fonctionnalités ; support pour motos sans béquille et étagère costaud pour moteurs aussi beaux qu'orphelins.
 
Qui a dit ; "Remboursez" ?

samedi 8 février 2014

Rickman

Pour mon pote Jean-Christophe et avec la participation exceptionnelle de mon non moins exceptionnel ami Gilles, on construit au bouclard une très prometteuse et déjà splendide Rickman Nourrish :
Moment de cogitation intense ou de recueillement ému devant la splendeur de la chose .... on ne peut pas vraiment dire.
Mais au final, bonne nouvelle ; splendeur mécanique et activité frénétique restent finalement solubles dans les rillettes, la bière et le pain d'épices.
 
Merci à mon ami Denis Boussard, photographe émérite qu'on ne présente plus, pour ces superbes photos et sa participation intense.

mardi 28 janvier 2014

Casting improbable - suite

Non seulement les gars de l'équipe de chez FALKE sont venus, ont posé des questions, bu des bières, photographié, rigolé, filmé ..... mais en plus ils ont vraiment fait ce qu'ils avaient prévu, c'est à dire mettre le bouclard et accessoirement ma trogne, en valeur dans une sorte de guide sur Paname.
 
Un guide "touristique" avec de vrais morceaux de frenchies dedans, accessible uniquement sur le ouebe et en anglais, s'il vous plait !
 
Bref me voila promu, grâce à mon ami Valentin,  au rang de quasi star internationale ! Vous ne pouvez décemment manquer ça, aussi cliquez illico sur le lien gracieusement fourni.
 
Cerise sur le gâteau, leur article est assorti d'une vidéo plutôt sympa où le bouclard et son ambiance sont bien mis en vedette :
Bon d'accord, on y fait un peu les beaux - un peu moins pour Hervé, parfait dans son rôle de besogneux limite exploité - mais qui sait où tout ça peut nous mener .... en cette période de nomination aux oscars ?

mardi 15 octobre 2013

Casting improbable

Le bouclard Brroklands, votre serviteur et mon ami Valentin vont faire l'objet d'un sujet dans le magazine ouebe mondialement diffusé (excusez du peu) de la cultissime marque de luxe allemande FALKE. Leur idée éditoriale est de faire chaque mois un guide d'une capitale ou autre grande ville du monde, pas vraiment les monuments mais la ville telle que la vivent certains de ses habitants, pas forcément représentatifs, pas nécessairement des people ou des hypsters, juste des passionnés.

Par quel miracle ou circonvolution complexe, Brooklands fut-il sélectionné dans le casting parigot qui rassemble les petits rats de l'opéra, une chanteuse ..... je ne saurai vous dire. Peut être la dimension mondiale du sujet ? Peut être qu'à la fin de la liste il leur fallait comme de bien entendu, un raton laveur et que quelqu'un a alors pensé à moi ? Toujours est-il que nous fumes stars d'un jour et qu'il a beaucoup fallu faire sembler de bosser!
Vous noterez au passage ma dernière acquisition, une toujours somptueuse et authentique XR.
Valentin s'extasie devant un réservoir d'Ariel, lui qui a toujours cru que ce n'était qu'une marque de lessive, on aura tout vu !
Pour tout dire j'ai adoré être dirigé d'une discrète main de fer.
Coté face : l'habit de lumière (le casque, pas le pull)
Coté pile : le making of. Impressionnant, non ?

dimanche 6 octobre 2013

Pays de Caux - La revanche "déchainée"

Pas découragé par le mois de mai merdique (voir post pays de C...aux), mon grand ami Fabrice Bazire à eu la géniale initiative de récidiver dans son idée de motocross informel, sympa et super bien organisé ! Pourtant début octobre le pari était un peu risqué car, honnêtement, quelque soit l'époque y a pas beaucoup de poussière sur les terrains de cross normands.

Il y avait plein de monde, des anglais, des sidecars, des anglais sur des sidecars ... Nous, on avait décidé d'y aller et de se faire un week end Cheney :
Là j’essaie de rattraper mon vieux complice Jean Luc, mais c'est dur ! Le chien !
Ce grand poireau d'Hervé se fait repeindre par une Honda ! La honte !
Des Cheney il n'y avait pas que nous, même si là, image rarissime, c'est un tout petit incident technique de rien du tout qui est venu, de façon très incompréhensible, enrayer le fonctionnement de ce superbe chronomètre suisse